Success Story : METAL +, ROBOTISER POUR CONFORTER LA SOUS-TRAITANCE FRANÇAISE

GAGNER EN RAPIDITÉ, AMÉLIORER LA QUALITÉ, RÉALISER DES COMMANDES COMPLÈTES

Acteur historique dans le secteur de la tôlerie et métallerie industrielle, METAL+ sait s’adapter aux nouvelles contraintes de fabrication face à un marché fortement concurrencé par les pays à bas coût. Cette PME de 9 personnes est décidée à pérenniser son outil de production en portant haut les couleurs du «made in France». C’est en répondant favorablement à une commande de 800 caissons en inox comportant 3 200 angles à souder dans un délai très court que l’évidence lui saute aux yeux : les opérations de soudage gagneraient à être robotisées. Dès lors, l’entreprise peut envisager d’apporter, aux compagnons qui oeuvrent dans l’atelier, des commandes qui pourront être traitées dans leur intégralité sur le site de Montreuil. Elle est en effet désormais concurrentielle sur la réalisation des pièces de base mais aussi sur leur assemblage, qui peut atteindre plus de 50 % du prix de la pièce. Le risque de voir partir ces marchés vers des sous-traitants en Asie est ainsi limité au profit d’une fabrication de proximité, durable et localisée en Seine-Saint-Denis. Avec l’aide de ce premier robot, les temps de soudage sont divisés par deux. Les cordons demeurent réguliers et esthétiques même lorsque les points de soudure par pièce sont très nombreux.

Avec ce premier robot, nous produisons local, de manière rationnelle et durable et fournissons du travail à nos compagnons. J-F Peauger, directeur

L’acquisition de la cellule robotisée permet aux soudeurs de se concentrer sur des tâches plus complexes, moins pénibles et répétitives, à plus forte valeur ajoutée. Les risques de TMS sont écartés. L’investissement s’avère rentable : l’arrivée du robot a contribué à fidéliser les contacts de la société et à accompagner certains d’entre eux à l’export. Ainsi METAL+ peut se positionner sur des appels d’offres de plusieurs milliers pièces et traiter ce type de commandes de A à Z. De plus, la robotisation lui a permis d’entrer en négociation avec un client régulier, pour lequel elle serait amenée à fabriquer une nouvelle pièce, de manière récurrente. Si ce développement se confirmait, METAL+ pourrait même embaucher de nouveaux collaborateurs.

Informations & chiffres clés

  • Localisation : Montreuil (Seine-Saint-Denis – 93)
  • Chiffre d’affaires : 2,1 M€
  • Effectif : 9 salariés
  • Activité : tôlerie et métallerie industrielle
  • Date de création : 1985
  • Date de création du groupe : 1938

Entreprise distinguée

metal+

Parrain

valk