Success story Mauser France : plus polyvalents, les salariés ne jouent plus du couteau

Cellule robotisée Mauser France

GAGNER EN FLEXIBILITÉ, EN SECURITÉ, DIMINUER LE PRIX DE REVIENT GLOBAL

MAUSER FRANCE fabrique depuis 1972 des fûts en matière plastique par procédé d’extrusion soufflage. La gamme fabriquée à Esches va de 20 à 1000 litres. Ces emballages sont conçus principalement pour les industries alimentaires, chimiques, cosmétiques et pharmaceutiques.

Depuis la création de l’entreprise, le process de base pour créer un corps creux est demeuré le même, mais il a connu de nombreuses améliorations technologiques au fil des décennies. Toutefois, des tâches indispensables à l’obtention d’un produit fini subsistent. Le poste de découpe des chutes de moulage mobilise notamment des collaborateurs autour de tâches pénibles, répétitives et parfois dangereuses : coups de marteau successifs, utilisation d’un couteau de manière appuyée avec risque de blessures profondes, sans omettre la nécessaire manipulation des fûts entre chaque machine de finition.

Aujourd’hui, le prix de revient global du produit a baissé de 1,3 %, une économie de poids au vu du coût de la matière première !

Ce poste de travail est de loin le plus ardu de l’usine. Jusqu’ici dans la grande majorité des sites du groupe, l’automatisation se fait par des manipulateurs dédiés s’enchaînant de machine en machine. Pour la première fois, en 2013, MAUSER s’équipe d’une cellule robotisée à laquelle sont rattachées les machines annexes de la souffleuse (station de découpe des chutes, de refroidissement, testeur de fuite et graveur laser). La fabrication du produit phare, le fût de 220 litres “L-Ring” est totalement repensée. Les collaborateurs ne sont plus contraints de suivre le cadencement d’une machine, ils deviennent polyvalents, réalisent des tâches plus variées.

Leurs conditions de travail comme la flexibilité de l’atelier en est accrue, les stocks diminuent et la structure, plus réactive, est en mesure de répondre dans des délais plus courts à ses clients.

Parrain : ABB