Success story : le Décolletage Jurassien ; des machines-outils high-tech et le monde s’offre à elle

OPTIMISER LA RÉACTIVITÉ ET CONTRÔLER À 100 %

Entreprise spécialisée dans les techniques de décolletage sur des métaux comme l’acier, le laiton, l’inox, l’aluminium, le cuivre et le bronze en moyennes et grandes séries, LE DÉCOLLETAGE JURASSIEN était confrontée à une réelle concurrence des pays en développement.

Dès 2010, elle fait le pari audacieux de révolutionner son outil de production et de s’engager dans une démarche d’innovation productive de long terme. Avec une ambition : rivaliser avec les pays à bas coût et gagner de nouveaux marchés à l’export.

Pour arriver à cette fin, il faut parvenir à améliorer la productivité, la qualité produit, la réactivité ainsi que les process et réunir ainsi les conditions qui permettront d’usiner en grandes séries des inox austénitiques et féritiques…

L’entreprise investit dans 3 machines-outils multi-broches mises en service entre fin 2010 et début 2011 et en acquiert une autre en juin 2013. Parallèlement un volet automatisation du contrôle à 100 % est mis en oeuvre sur une machine transfert de conception francomtoise.

Une stratégie d’investissement qui se traduit par une dynamique positive en termes d’embauches avec 3 recrutements depuis 2011 et l’objectif de passer notre effectif global à 40 salariés à l’horizon 2014/2015.

La qualité des produits est sensiblement améliorée et l’entreprise réussit même à passer en dessous des 15 PPM (parties par million) de rebut sur 7 millions de pièces livrées. Les gains de matière première sont significatifs.

Fort de ces résultats, LE DÉCOLLETAGE JURASSIEN a engagé un nouveau plan d’investissement de deux machines-outils supplémentaires grâce auxquelles elle espère atteindre un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2015/2016. Pour accompagner le développement de l’entreprise, un jeune ingénieur en contrat d’apprentissage depuis deux ans sera embauché dès 2014 et trois nouveaux postes d’opérateurs et qualiticiens seront créés d’ici 2015.

Parrain : Index France