Retour sur le salon Control à Stuttgart

Du 7 au 10 mai dernier, c’est à Stuttgart que le monde de l’assurance qualité s’était donné rendez-vous sur le salon international Control. Celui-ci a 27 252 visiteurs dont 30 % d’étrangers.

Un très beau salon, une large offre avec beaucoup de machines, de systèmes de mesure et de nouveautés.

Control est en effet le moment choisi par beaucoup de sociétés pour présenter leurs innovations. Cela fait de Control un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à la mesure, au contrôle et à la qualité !

Lors de cette 33ème édition ce sont 871 offreurs de solutions venus de 33 pays différents, répartis dans six grands halls d’une surface totale de 58 500 m2, qui avaient choisis de relever le challenge d’une présence sur ce salon. En effet la concurrence est rude et le niveau technologique très élevé. La qualité des stands et les forces de ventes présentes ne sont pas en reste… Notons la présence de 586 sociétés allemandes (67 %) et de seulement 28 sociétés françaises (3 %).

Le Symop accompagne ses sociétés françaises sur ce salon et a ainsi organisé pendant 3 années consécutives un pavillon France avec le soutien de Business France. Cette formule permet de gagner en visibilité et d’organiser des actions communes, invitations prospects, cocktail VIP, partage de fichiers etc. En 2019 faute d’un nombre suffisant de sociétés – dix est le nombre demandé par Business France – ce pavillon n’a pas pu être monté. Mais bien entendu cela n’a pas empêché huit sociétés françaises (du made in France) adhérentes du Symop de participer au salon : Altimet, Ayonis, Enovasense, Exameca, Digital Surf, Geomnia, RX Solutions et Stil Marposs. Un article sur cette participation paraitra dans le prochain numéro de Contrôles Essais Mesures. Et la très grande majorité des adhérents internationaux du groupe mesure, vision et contrôle étaient aussi présents, avec pour certains, pour beaucoup, des stands impressionnants.

Le marché automobile au cœur du salon

Secteur phare de l’industrie allemande, l’automobile représentait, en 2016, 407 milliards d’euros, dont 63 % réalisés à l’étranger, et employait près de 828 000 personnes, soit 14 % de l’emploi industriel du pays. Accueillant depuis toujours les sièges des constructeurs Porsche, Bosch et Daimler, la ville de Stuttgart est considérée comme le berceau de l’automobile, et l’archétype d’une ville façonnée par cette industrie.

Cependant, avec l’apparition du véhicule électrique, le marché de l’automobile évolue et avec lui le salon Control. En effet, si les fournisseurs de pièces pour voitures électriques, encore peu nombreux rencontrent de réelles opportunités, la situation est plus complexe pour les professionnels de la mesure. Avec 50 % de pièces en moins à contrôler sur un véhicule électrique par rapport à un véhicule thermique, le marché à tendance à se rétrécir et des systèmes industriels de traitement de l’image et de vision perfectionnés remplacent également de nombreux dispositifs conventionnels de mesure et de test.

Depuis longtemps en production, le traitement des images connait actuellement des taux de croissance record. A l’heure actuelle, de nouveaux champs d’application s’ouvrent en permanence dans la pratique industrielle courante, ainsi que dans le domaine de la mobilité, par exemple dans le cas des véhicules autonomes.

 

En parallèle du salon Control se tenait le salon « The batterry show » et « Electric & Hybrid Vehicle Tech Expo » qui a eux deux remplissaient déjà un hall.

 

Image de mesure de surface avec stitching – source DIGITAL SURF www.digitalsurf.com