PME/TPE : Une trésorerie confortable mais une nette dégradation attendue ces prochains mois

Les PME et TPE font toujours état d’une grande facilité d’accès au crédit et d’une trésorerie confortable. Elles anticipent cependant une nette dégradation de la trésorerie ces prochains mois et un ralentissement de l’investissement.

Le montant des dépenses d’investissement devrait un peu ralentir (-2 pts sur un an pour le solde d’opinion sur l’évolution de ces dépenses). Les besoins de renouvellement et/ou de modernisation des équipements en restent le principal motif. L’objectif d’extension de capacités recule. Un ajustement cohérent alors que les contraintes de demande sont davantage citées comme un frein à la croissance. Toujours en tête, les difficultés de recrutement ont probablement atteint un pic cet été. Les contraintes de demande sont un peu plus pesantes ce trimestre, représentant un frein pour 31 % des PME (contre 26 % il y a 3 mois).

sources : Baromètre « Trésorerie, Investissement et Croissance des PME », Novembre 2019 – BPI Rexecode