Marché des machines d’usinage et de formage : la France résiliente

Le Symop a dévoilé les résultats de son étude annuelle sur les ventes de machines d’usinage et de formage en France sur l’année passée. Il en ressort que 2018 a été une véritable année plateau pour la machine-outil à commande numérique en France.

L’étude se focalise sur les machines-outils à commande numérique vendues en France, soit entre 80 et 85 % du marché, et s’appuie sur la collaboration avec les acteurs du marché pour fournir une estimation fine du marché en 2018 et ses perspectives à horizon 2020.

Dans un marché largement couvert par les importations, les données publiques ne sont pas suffisantes pour donner aux industriels la visibilité nécessaire à la conception de leurs plans d’investissement, explique Catherine Bruzaud, responsable économie du Symop.

Fort de ce constat, le Symop a conçu cette étude qualitative et unique en son genre il y a 6 ans, et l’a renouvelée tous les ans afin de donner aux industriels français tous les outils nécessaires à la conception de leur stratégie à court et à long terme.

L’édition 2019 de l’étude fait ressortir 4 grands enseignements :

  1. Les acteurs de la machine-outil bénéficient d’une meilleure rentabilité
  2. La modernisation de l’outil de production est plus difficile que prévue
  3. En France : une industrie résiliente
  4. Dans le monde et en Europe : une consommation qui augmente, à l’exception de la Chine

Les chiffres du Symop ont notamment été repris dans l’Usine Nouvelle et au 20h de France 2.