Lettre ouverte au Président de la République

A quelques semaines du vote du projet de loi de Finances, l’Industrie française a découvert avec stupeur que le suramortissement en faveur de l’investissement productif était absent du texte gouvernemental. Pourtant, en juin dernier, François Hollande s’était engagé publiquement à prolonger cette mesure décisive jusqu’en décembre 2017. Sans ce dispositif incitatif, la France accusera un recul significatif de l’investissement et de son industrie. Le Symop, Syntec Numérique et le Gimélec, trois organisations professionnelles au service des industriels français, interpellent le Président.

Pour lire la Lettre Ouverte : cliquez ici