Les « machines intelligentes » : marché-clé de l’industrie française

Le 14 novembre dernier se déroulait une plénière du Conseil National de l’Industrie à Marseille dans le cadre de l’Usine Extraordinaire. Lors de cette réunion particulièrement intéressante et tournée vers les chantiers du Pacte Productif, le Premier ministre a souligné la nécessité de structurer une filière machines intelligentes.

Cette réunion a notamment été l’occasion de dresser un bilan des réalisations du CNI depuis sa relance en 2017. Le CNI entre désormais dans une phase de mise en œuvre des projets structurants identifiés collectivement filière par filière, puisque désormais 16 contrats de filières ont été signés sur les 18 filières labellisées.

Au-delà de l’exécution des contrats, cette réunion a été l’occasion de faire un point plus particulier sur le pacte productif et la mobilisation pleine et entière du CNI dans cette démarche. A l’occasion de la réunion, deux tables rondes ont permis d’évoquer les prochains travaux qui devront mobiliser les filières industrielles autour de deux chantiers structurants pour l’industrie française.

  1. la transition écologique
  2. la politique d’innovation

Le message du Premier ministre envers la structuration d’une filière machines intelligentes – pour laquelle le Symop et ses partenaires (FIM, GIMELEC, AIF, CETIM…) s’engagent fortement – nous donne l’impulsion politique et nous encourage à poursuivre notre démarche collective activement.

Le Symop et ses partenaires auront notamment le plaisir de vous présenter plus en détail leurs propositions dans le cadre d’un grand événement organisé au MEDEF, le 16 décembre.

 

RENDEZ-VOUS
Lundi 16 décembre 2019
de 18h00 à 21h00
au Medef
55 avenue Bosquet – 75007 Paris
Inscription en ligne
cliquez ICI