Le retour du suramortissement

Le 20 septembre, Edouard PHILIPPE a présenté le plan d’action du gouvernement pour transformer notre industrie par le numérique.

Sur le constat fait par le Premier Ministre, le Symop approuve l’accent qui a été mis sur deux faiblesses structurelles de l’industrie en France :  faible attractivité des métiers de l’industrie, rejaillissant sur l’emploi industriel et, nécessaire amélioration de l’investissement des PME industrielles françaises en nouvelles technologies.

Cette nouvelle révolution industrielle ne doit pas rester l’apanage de quelques groupes, aussi performants soient-ils.

Le Premier ministre a notamment souligné que « robotiser davantage est une condition de développement de l’emploi industriel en France », reprenant ainsi la position exprimée par le Symop, notamment à travers les témoignages des dirigeants des 103 PME qui ont bénéficié du dispositif de primo-robotisation ROBOT Start PME, mené en collaboration par le Symop, le Cetim, le CEA et BPIFrance.

Le Symop se réjouit de l’annonce d’une mesure de suramortissement de 40 % sur 2 ans, qu’il a appelé de ses vœux, car elle va permettre de soutenir l’introduction de nouvelles technologies (robotique, fabrication additive, capteur, outil numérique) dans les PME françaises. Cette mesure, qui a déjà porté ses fruits lorsque le Symop l’a portée une première fois en 2015, est de nature à réduire le décrochage des entreprises françaises par rapport à leurs concurrentes européennes car grâce à des gains de productivité et à la montée en gamme de la production nationale.

L’industrie et le numérique qui paraissent encore antinomiques pour beaucoup de français sont en fait indissociables. Développer l’industrie française n’est pas seulement une question de création d’emplois, ni de compétitivité… C’est une question qui touche à la puissance et à la souveraineté de la France dans ce monde incertain.

Le Symop s’inscrit plus que jamais, avec l’ensemble de ses autres partenaires de l’Alliance pour l’Industrie du Futur, dans un collectif d’offreurs de solutions pour contribuer à la modernisation du tissu industriel français et à l’attractivité des métiers de l’industrie.