L’activité des adhérents EVOLIS SYMOP devrait rester dynamique au moins sur le premier semestre 2022

Le pôle économique d’Evolis Symop vient de publier ses perspectives 2022, un document qui fait un tour d’horizon sur la conjoncture économique mondiale et française, et annonce les tendances d’activité à venir.

Avant l’apparition des nouvelles menaces sanitaires fin 2021, l’avancée de la vaccination avait permis, dans l’ensemble du monde, un desserrement des contraintes sur le travail et sur la production, et une libération assez générale des comportements de consommation. Le rebond de l’activité a d’abord concerné la Chine, puis les Etats-Unis, et enfin l’Europe. Fin 2021, les régions mondiales ont à peu près retrouvé leur niveau de production antérieur à la crise sanitaire. Cependant, aucune n’a atteint le niveau de PIB anticipé il y a deux ans, ce qui laisse une perte de revenu définitive qui pourrait peser sur les comportements futurs.

Les dispositifs de soutien appliqués dans les économies développées ont fait la part belle au maintien de la demande, que ce soit concernant la trésorerie des entreprises ou bien l’épargne des ménages. La sortie progressive de la crise sanitaire a par conséquent laissé place à un boom de la demande mondiale, notamment en provenance de la Chine et des Etats Unis. Face à cette demande exacerbée, l’offre mondiale, toujours partiellement contrainte, n’a pas pu suivre la cadence. S’en sont suivies des difficultés d’approvisionnement, accompagnées de tensions accrues sur les marchés des matières premières et de l’énergie, avec une flambée de leurs cours. A plus long terme, l’accélération de la transition énergétique pourrait entrainer des besoins nouveaux en termes de matières premières.

En France, le rebond économique se poursuit en dépit de la fin de la cinquième vague de Covid et du prélèvement de pouvoir d’achat que l’économie subit avec le choc actuel de prix. La croissance sera encore forte en moyenne annuelle en 2022 (+3,7 %). Dans l’industrie, les derniers indicateurs de conjoncture reflètent la persistance d’opinions favorables sur les niveaux d’activité et sur les carnets de commandes. Ils marquent toutefois un peu plus d’hésitations sur les perspectives. Des goulots d’étranglement sur la production française sont fortement ressentis dans l’industrie, le bâtiment, mais aussi dans l’électronique et l’automobile, qui souffrent d’une pénurie mondiale de semi-conducteurs. Ils devraient s’estomper très progressivement au cours de l’année 2022.

Chez les industriels d’EVOLIS SYMOP (constructeurs de matériels pour la manutention, le BTP, le traitement des fluides, de machines de production et robots industriels), le niveau élevé des prix des matières premières, les problèmes d’approvisionnement et les difficultés de recrutement contraignent l’offre, face à une demande quant à elle bien présente. En conséquence, les entreprises voient leurs délais de livraisons s’allonger et leurs carnets de commandes maintenus à un haut niveau depuis plusieurs mois, ce qui augure d’une activité maintenue dynamique au moins sur le premier semestre 2022.

Découvrez le récapitulative des perspectives en vidéo :