Un contrat de mandature pour relancer l’industrie

Le SYMOP interpelle les pouvoirs publics et les candidats à la présidentielle : jeudi 13 octobre 2016, aux Salons de l’Hôtel des Arts et Métiers de Paris, le SYMOP a présenté son Manifeste « France, Terre de Production – 5 ans pour penser et bâtir l’industrie de demain ».

Avec ce Manifeste, le SYMOP vient proposer un contrat de mandature ; un cap partagé par les industriels et les pouvoirs publics sur les 5 prochaines années. Un véritable appel aux candidats qui vient poser les conditions du renouveau industriel français : investissement, innovation productive et formation.

Marie-Noëlle Lienemann, Sénatrice de Paris et ancienne ministre, a reçu le Manifeste des mains de Constant Bernard, président du SYMOP. Engagée depuis longtemps pour la modernisation de l’outil de production, elle avait fait à de nombreuses reprises des propositions lors des débats budgétaires et sur la loi Macron pour renforcer des dispositifs efficaces permettant de favoriser le redressement industriel de la France, l’innovation et ainsi gagner en compétitivité hors coût.

La restitution du Manifeste a permis de réunir autour d’une table ronde des acteurs majeurs pour débattre de la nécessité pour les entreprises en France d’investir pour innover et être compétitif :

  • Karine Gosse, directeur développement numérique chez Fives
  • Laurent Bataille, Président-directeur général de Pocalin Hydraulics
  • Pierre-André Buigues, Professeur à l’Université de Toulouse et Consultant
  • Marc Genevois, Directeur Général SAP France
  • Robin Rivaton, Essayiste, chroniqueur et conseiller