Faire la différence en Chine quand on est une PME industrielle française

De retour du salon CIMT, qui s’est tenu du 15 au 19 avril à Pékin, une dizaine d’entreprises françaises ont pu bénéficier du soutien du Symop pour exposer leurs technologies et promouvoir leurs offres sur un Pavillon France.

Lors de la cérémonie d’ouverture du CIMT 2019, M. Mao Yufeng, le président du CMTBA a déclaré que, depuis son lancement en 1989, le China International Machine Tool Show a largement contribué aux transformations et à l’ouverture de la Chine, à l’innovation et à la modernisation de la fabrication d’équipements. Le CIMT est devenu la meilleure fenêtre d’observation, de recherche et de connexion avec le marché des machines-outils chinois. Il a également souligné que les changements structurels et l’amélioration accélérée de la demande du marché chinois offriront de nouvelles possibilités à l’industrie mondiale de la fabrication de machines-outils. Plus de 1700 fabricants de machines-outils et d’outils de 28 pays et régions ont participé à l’exposition, dont 874 entreprises non chinoises.

La Chine confirme son statut de leader mondial du développement industriel

La Chine affiche de nouveau pour 2018 des chiffres impressionnants. Malgré un léger retrait du PIB de 0,3 % (passant à 6,6 % en 2018), les investissements dans l’industrie manufacturière ont augmenté de 9,5 % en 2018.

Pour le secteur des machines-outils, le marché chinois a consommé pour 29,13 milliards US Dollars de machines dont un tiers ont été importées, soit 9,67 milliards US Dollars d’importations (dont 8 milliards pour les machines d’usinage et 1,6 milliards pour les machines de formage). Les principaux pays importateurs sont, dans l’ordre : Japon, Allemagne, Taiwan, Corée, Suisse… Les sociétés françaises occupent le 14ème rang, avec 52 millions US Dollars de machines vendues en Chine en 2018.

La Chine, qui compte un peu plus de 3 000 entreprises fabriquant des machines pour le traitement du métal, a réalisé plus de 23 milliards US dollars de production en 2018. Les exportations sont évaluées à environ 4 milliards US Dollars de machines vendues à l’extérieur, principalement vers les pays suivants : USA, Inde, Vietnam, Japon, Allemagne.

Les entreprises françaises tiennent à profiter de ce marché

A la fois hautement stratégique et fortement concurrentielle, l’industrie chinoise reste néanmoins accessible aux entreprises françaises qui ont des atouts à l’international. Les technologies qu’elles proposent sont particulièrement reconnues sur les marchés qu’elles maitrisent tels que l’aéronautique et l’automobile.

Exposer sur le CIMT (China International Machine Tool Show) a notamment permis aux entreprises françaises de toucher les acteurs du marché aéronautique chinois qui ne se déplacent que aucun autre salon. C’était une occasion unique, pour elles de montrer leur offre et leur savoir-faire, de faire des affaires et de renforcer leur réseau sur ce marché, tout en illustrant la complémentarité de l’offre industrielle française.

Le pavillon français regroupait :

  • des acteurs majeurs de machine et de l’ingénierie : ACB, DUFIEUX, CERI, FIVES et NUMALLIANCE,
  • des fournisseurs de logiciels, outils de contrôle et gestion de la donnée : GO2cam, HEXAGON, STIL,
  • et des fabricants de lubrifiants et équipements mécaniques pour la machine-outil : CONDAT et REDEX.

La qualité du Pavillon France, a été très remarquée par les chinois mais aussi les américains, les Allemands, et les autres industriels européens.

S’unir pour gagner en visibilité

La démarche collective pilotée par le Symop et financée par les industriels, aura permis aux entreprises françaises, regroupées sous une bannière « Pavillon France », de gagner en visibilité auprès des clients finaux et partenaires locaux, de faire marcher le réseau et de proposer des offres complémentaires pour le marché chinois au sein d’un même ensemble.

Reconnu par ces homologues chinois du CMTBA, le Symop, qui rassemble les acteurs français de la machine-outil, a été mis à l’honneur lors de la cérémonie d’ouverture et dans les publications quotidiennes du salon.

 

Le marché chinois prévoit de poursuivre ses développements en 2019 et les entreprises françaises ont déjà prévue de s’y retrouver en avril prochain pour le salon CCMT qui aura lieu à Shanghai en 2020.