Conjoncture du 4e trimestre 2019

Le Service Statistiques et Marchés du Symop, propose chaque trimestre un point de conjoncture des fournisseurs des biens d’équipements de production.

Selon les chefs d’entreprise interrogés en janvier 2020, le climat conjoncturel s’est dégradé sur la fin de l’année 2019. Le ralentissement de la demande observé précédemment s’est accentué au dernier trimestre. La réduction de l’activité clients déjà observée s’est maintenue avec des entrées de commandes moins soutenues sur le dernier trimestre.

L’amplification du ralentissement s’est observée sur le quatrième trimestre marquée par un recul du PIB (–0,3 % l’an) associé à une contraction des stocks. Sur l’ensemble de l’année 2019, la progression de l’investissement total a été vive (3,6 %) mais sa vigueur s’étiole. Si l’investissement en logements reste fort, c’est en revanche moins le cas pour les entreprises dont les investissements ont ralenti sur la fin d’année (1,1 % l’an). Leur demande de crédit à fin d’investissement recule selon les établissements de crédit et les industriels anticipent une stagnation en 2020 de leurs dépenses en capital fixe.

Le ralentissement des investissements productifs a été observé dès le deuxième trimestre dans notre note de conjoncture et les fournisseurs de biens d’équipements l’ont confirmé sur le troisième trimestre avec le ralentissement significatif des entrées de commandes.

Sur ce dernier trimestre 2019, la tendance baissière se maintient : les membres du Symop, fournisseurs de biens d’équipements ou de consommables pour l’industrie, enregistrent une nouvelle chute de leur activité sur le marché domestique (-3,5 % vs T4 2019). La santé de leurs clients leur semble toujours sensible avec un niveau d’activité nettement moins dynamique et une trésorerie encore sous tension. Les ventes export des constructeurs retrouvent des couleurs, en croissance de 4,9 %.