Conjoncture du 1er trimestre 2019

Le Service Statistiques et Marchés du Symop, propose chaque trimestre un point de conjoncture des fournisseurs des biens d’équipements de production.

La stabilisation de l’activité a été observée en avril dans l’industrie manufacturière française. Au fur et à mesure des mois, un ralentissement sous-jacent de la demande apparait, les industriels mentionnent une réduction de l’activité chez leurs clients et des entrées de commandes en recul en raison notamment d’une contraction de la demande étrangère.

Sur le trimestre, l’altération du climat des affaires s’est confirmée au fil des mois, mais celle-ci reste toujours relative. Il s’agit plus d’un retour  sur une tendance plus soutenable de l’économie.  Sur Avril, les premières tendances montrent un secteur manufacturier européen encore ancré en zone de contraction, même si le climat s’est un peu relevé sur le mois. Les fabricants de biens d’équipement et de biens intermédiaires ont enregistré les plus faibles performances. L’Allemagne connait une détérioration sensible alors que la croissance est restée soutenue en Irlande, aux Pays-Bas et en Espagne, tandis que le secteur manufacturier s’est stabilisé en France

Selon l’Insee, le climat des affaires est resté quasi-stable en mars  dans l’industrie manufacturière française avec des évolutions qui se différencient selon les secteurs clients. Les carnets s’améliorent dans l’industrie automobile. La tendance est favorable la métallurgie. Par contre, le climat des affaires se dégrade dans l’agroalimentaire, dans le secteur des matériels électroniques et électriques. Il reste bien orienté dans les industries mécaniques qui enregistrent une croissance de leur production sur le trimestre avec des carnets de commandes normalement garnis, permettant d’assurer une croissance moyenne des facturations à court terme.  Les autres secteurs de l’industrie connaissent un ralentissement des entrées de commandes.