Dernier appel à contribution : Exporter à plusieurs

Produits complémentaires, achats mutualisés et échanges d’informations sont autant de pratiques qui permettent à des PME d’aborder l’international autrement. Participez à l’enquête pour ouvrir de nouvelles perspective !

Jean-Christophe Gessler est professeur d’Economie-Gestion et Commerce international à l’Université d’Evry et Doctorant à l’Université Jean Moulin Lyon 3. Issu du milieu industriel, il réalise depuis 3 ans une thèse intitulée « Stratégies de développement international et pratiques collaboratives : une analyse des PME françaises », avec le soutien du Think Tank La Fabrique de l’Exportation

Ce choix de thèse lui est venu de la pratique sur le terrain, dans le secteur des équipements vinicoles. Dans ce milieu de PME, les collaborations entre produits complémentaires sont nombreuses et permettent une meilleure connexion au business et un meilleur accès aux information marché.

Cependant, l’exportation collaborative est difficile à mettre en œuvre en France à cause de notre culture du secret, de l’individualisme et de la méfiance des chefs d’entreprise. Pour nombre de PME, il s’agit d’un manque de méthode ou simplement d’une méconnaissance du concept et des avantages de l’exportation collaborative.

Exportation collaborative : quels produits exporter ? avec qui ?

L’objectif de la thèse de Jean-Christophe Gessler est donc d’identifier les techniques d’exportation collaborative, d’expliciter les avantages de cette pratique et de faire prendre conscience du potentiel qu’elle représente aux PME françaises.

Après une première année de recherche documentaire à l’international sur le sujet de l’exportation collaborative, Jean-Christophe Gessler a suivi une formation en Angleterre, au Small Business Research Center de Kingston, où il a acquis une méthode de recherche et d’analyse statistique.

Il mène actuellement une étude quantitative auprès d’entrepreneurs pour recueillir leurs témoignages sur leur expérience à l’exportation. Il cible uniquement les industries mécaniques. Le Symop soutient la démarche de Jean-Christophe Gessler et lance un appel à tous ses adhérents afin de lui fournir un maximum de données permettant ainsi de compléter sa thèse.

Vous aurez besoin d’environ 15 minutes pour remplir ce questionnaire. Les informations que vous donnerez resteront confidentielles.

Jean-Christophe Gessler soutiendra sa thèse fin 2018 et proposera une restitution de ses travaux au Symop et à ses adhérents.