[COVID-19] Mobilisation de l’industrie pour garantir une continuation de l’économie française en attendant la reprise

Bruno Le Maire, Muriel Penicaud et Olivier Véran souhaitent rassurer les français sur la possibilité de continuer à travailler en toute sécurité pendant la période de confinement.

Que ce soit en télétravail ou bien dans les entreprises, la mise en place des gestes barrière et des règles de distanciation doit permettre de poursuivre sereinement son activité professionnelle sans crainte pour sa santé et celle de ses proches.

Il est rappelé que pour tout déplacement indispensable, il est obligatoire de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire et d’un justificatif de déplacement professionnel (en téléchargement ci-dessous).

De manière générale, il est crucial que les usines de production, les chaînes logistiques et les entreprises de services puissent continuer de fonctionner sur le territoire français.

Par ailleurs, l’UIMM la Fabrique de l’Avenir et trois organisations syndicales représentatives de la Métallurgie (CFDT, CFE-CGC, FO) se mobilisent pour assurer les modalités d’une activité industrielle dans des conditions sanitaires irréprochables.

Fondamentalement attachés au droit pour chaque salarié de travailler en sécurité et de préserver sa santé, l’UIMM et les trois organisations syndicales demandent que les entreprises, pour assurer une continuité ou un retour progressif à l’activité :

  • identifient en priorité les activités vitales nécessaires à leur fonctionnement, à celles des filières utiles au pays, ainsi que celles intra-filières ;
  • adaptent scrupuleusement leur environnement de travail en mettant en place les mesures organisationnelles, collectives et individuelles qui permettent d’assurer la sécurité sanitaire de tous : distances de sécurité, gestes barrières, mise à disposition d’équipements individuels (gants, masques,…), produits désinfectants, lavage des vêtements de travail, nouvelle organisation du travail, etc.

L’objectif est ainsi d’assurer la sécurité de tous afin de permettre à chacun de retrouver la confiance et la sérénité nécessaire pour travailler. L’industrie doit, dès que les conditions sanitaires le permettront à nouveau, retrouver un niveau d’activité satisfaisant dans l’intérêt de l’ensemble de nos concitoyens.