[COVID-19] Actualité des constructeurs automobiles

Les chiffres du marché automobile pour le mois de mars, soulignent l’onde de choc économique (-72,2 % par rapport à mars 2019, -34,1 % en cumul sur les trois derniers mois).

Nous devons faire face à cette crise d’une ampleur exceptionnelle en ne cessant, à chaque instant, de jouer collectif, de jouer la solidarité tout au long de la filière, a rappellé Luc Chatel, Président de la PF

Pacte de bonnes pratiques de l’industrie automobile

Dans un pacte, diffusé par la PFA, la filière s’engage à respecter le code de performance et les bonnes pratiques de la filière automobile (CPBP) dans les relations clients-fournisseurs, notamment concernant les délais de paiement, en articulation avec les prêts garantis par l’État et les reports de charges sociales et fiscales, avec l’objectif de permettre aux entreprises de la filière – constructeurs, équipementiers et fournisseurs – de résister à cette période de crise et d’être en capacité de redémarrer rapidement lorsque la situation le permettra.

 

Situation des constructeurs au 2 avril

RENAULT

  • Toutes les usines sont fermées, à l’exception de celles situées en Corée et en Chine (redémarrage) ;
  • A ce jour, le scénario de référence (à prendre avec la prudence nécessaire) prévoit les dates de redémarrage suivantes :
    • reprise de l’ensemble des usines mécaniques (hormis celles situées en Amérique du Sud) en semaine 16 ;
    • reprise des usines d’assemblage de véhicules (hormis celles situées en Amérique du Sud et à Moscou) en semaine 17.
  • Renault travaille sur les conditions de sécurité et d’adaptation du process de fabrication nécessaires à la reprise. Selon le représentant Renault, le délai de prévenance souhaité par les fournisseurs varie de 7 à 15 jours.

PSA

Michelin 

Un CSE a eu lieu vendredi dernier. Protocole OK mais les syndicats se sont tous opposé à la reprise. Cependant, des reprises partielles (à hauteur de 10 % de présence) sont effectives au Puy et à Troyes. Un scénario de reprise existe pour un redémarrage mi-avril mais  aucune certitude. (Forte campagne de la CGT par sms vers les salariés pour leur dire de rester chez eux).

Chez les fournisseurs

Reprise très partielle en cours sur la base du volontariat avec des protocoles sanitaires. Points soulevés : les difficultés logistiques à cause de l’absence de transporteurs.

 

Organisation des remontés terrain

Il est demandé aux acteurs de la filière de faire remonter, par profession, les points suivants :

Retours sur la mise en place des mesures gouvernementales

Merci de nous indiquer par retour si vous rencontrez des difficultés sur l’application des mesures gouvernementales (prêts avec garanties de l’État, mesure d’activité partielle). Merci également de faire remonter tout retard de paiement qui aurait été constatés au sein de la filière.

Retours d’activité chez les constructeurs et les équipementiers

Pour aider l’organisation du retour de l’activité chez les constructeurs et les équipementiers, il est demandé aux professions de faire remonter les d’informations types nécessaires :

  • délais de prévenance,
  • informations préalables,
  • conditions de reprise….

La prochain CSF Automobile ayant lieu le 8 avril, merci de nous faire remonter ces informations avant mardi 7 avril dernier délai.

Le Symop consolidera les données et portera une action au sein de cette filière pour les fabricants des machines et technologies de production nécessaires pour la production des véhicules de la filière automobile.

 

sources : FIEV et Artema