3D Start PME : Symop, CEA, Cetim, et l’AIF, opérateurs du programme pour un déploiement immédiat et efficient

La fabrication additive est-elle réellement une opportunité et un levier de compétitivité ? Son intégration est-elle incontournable ? Telles sont les questions que se posent de nombreux chefs d’entreprise du secteur industriel face à ce procédé innovant à l’exposition médiatique inédite.

 

Un accompagnement expert et personnalisé

Pour les aider à y répondre, le ministère en charge de l’Industrie vient de valider le lancement de 3D Start PME, présenté par l’Alliance Industrie du Futur dans le cadre de son initiative nationale « Fabrication Additive ». Ce dispositif permettra aux entreprises qui en feront la demande auprès des porteurs, Symop, Cetim et CEA LIST, de disposer d’un accompagnement pour évaluer l’intérêt d’intégrer ces technologies dans leur process de fabrication et l’impact sur leur stratégie, leur organisation, les compétences, la chaîne numérique. Les PME pourront bénéficier d’un diagnostic, d’une aide à la décision et d’un accompagnement à la mise en œuvre par des experts indépendants, ainsi que d’un accès à des plateformes de test de faisabilité. Outre le dispositif d’accompagnement des PME, ce projet pilote permettra l’élaboration de supports de sensibilisation et de formation, intégrant notamment le volet HSE (hygiène sécurité environnement), qui constitueront un socle d’outils disponibles pour le déploiement de l’action dans les territoires.

 

Une première phase pilote dès maintenant !

La phase pilote, ouverte dès le deuxième trimestre 2017, vise à sensibiliser 37 entreprises et à en accompagner 12. Cette première phase, en cohérence avec la feuille de route nationale Fabrication Additive publiée par l’Alliance Industrie du Futur, est soutenue par le programme des investissements d’avenir. À l’issue de cette expérimentation, une évaluation sera réalisée pour pérenniser le dispositif et le déployer à partir de mi-2018 vers une cible de 300 à 500 entreprises du territoire national, en concertation avec les régions.

Pour cette nouvelle initiative, Symop, Cetim et CEA LIST s’appuient sur l’expérience qu’ils ont développée dans le cadre du programme ROBOT Start PME, destiné à soutenir les PME dans leur démarche d’acquisition d’un premier robot. 3D Start PME permettra d’accompagner fortement le déploiement de la fabrication additive sur le territoire national, afin de saisir les opportunités proposées par cette nouvelle technologie (nouveaux produits, nouveaux usages, nouveaux marchés, nouvelles relations avec les clients, montée en gamme dans les chaines de valeurs…), tout en sécurisant les parcours de décision et d’intégration des PME/PMI.

 

Des perspectives sectorielles nombreuses

Si certains secteurs apparaissent déjà propices à l’intégration de cette technologie, comme le médical et l’aéronautique, d’autres tels que l’aérospatial, l’outillage, l’énergie ou le ferroviaire recèlent un fort potentiel de développement (source : ministère de l’Economie et des Finances, Rapport final « Futur de la fabrication additive », janvier 2017).

 

Lire le communiqué de presse : cliquer ICI

Retrouvez le dossier de presse du Ministère de l’Economie et des Finances à propos de son initiative en faveur de la fabrication additive. Cliquer ICI.