La mesure de suramortissement est définitivement adoptée

Une seule modification est à noter par rapport à la version du texte qui a été adoptée à l’Assemblée nationale : le bénéfice de la mesure de suramortissement est étendu aux agroéquipements.

L’argument qui a été porté par les équipementiers agricoles est que « Les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à s’engager dans la voie d’une production agricole plus respectueuse de l’environnement. Cela se matérialise par l’émergence de nouvelles pratiques et par l’usage d’équipements agricoles plus modernes, plus intelligents, plus connectés qui permettent notamment de réduire les doses d’intrants utilisés. Ces nouvelles technologies sont souvent délaissées à l’achat en raison du coût plus élevé d’investissement.

Par conséquent, il apparaît opportun d’étendre le régime de déduction proposé dans cet article aux nouveaux agroéquipements afin de permettre aux agriculteurs d’avoir accès à des outils plus performants. Cela permettra à toutes les PME agricoles d’investir dans la robotique et la transformation numérique en facilitant le financement de ces investissements par le biais d’une déduction diminuant le montant du bénéfice imposable des entreprises concernées. »

Autrement dit, rien ne change pour les adhérents du Symop. Le périmètre des biens éligibles reste le même nous concernant, aucun amendement parlementaire n’ayant revu la liste de façon restrictive.

 


autres articles parus sur le sujet