Taxer les robots : la fausse bonne idée qui menace l’industrie française

A l’occasion des débats de la primaire de Gauche, Benoit Hamon a proposé d’assujettir les robots à une fiscalité sociale : le Symop s’alarme de cette proposition qui affaiblirait encore plus l’industrie française après des années de délocalisation face à la concurrence mondiale.

Retrouvez l’intégralité de notre communiqué de presse sur cette fausse bonne idée qui menace notre industrie.